Avec les progrès technologiques, la volonté des pouvoirs publics et le nombre croissant d’acteurs sur le marché, la situation des bornes de recharge électrique en France évolue très vite. Faisons le point ensemble !

 

27 745 points de charge ouverts au public

Avec 27 745 points de recharge ouverts au public à la mi-octobre 2019 selon le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, la France n’est pas en reste. Entre 2015 et 2019, le nombre de bornes de recharge a été multiplié par trois. Le maillage du territoire est de plus en plus dense et homogène, notamment dans les grandes villes et le long des autoroutes. Ainsi, avec en moyenne 5000 bornes de plus chaque année, le réseau de points de charge pour voitures électriques s’étoffe.

Dans ce déploiement de bornes de recharge, les collectivités locales – notamment les départements et les métropoles – jouent un rôle majeur : elles ont installé plus de la moitié de ces bornes de recharge. En effet, 53% des points de charge publics sont implantés sur la voie publique. Cela fait suite à la volonté de ces collectivités d’encourager le développement de la mobilité électrique sur leur territoire, pour lutter contre la pollution atmosphérique et sonore engendrée par les voitures thermiques. Concernant l’autre moitié des bornes de recharge publiques, 25% sont situées sur des parkings et 22% dans des hôtels, restaurants, station-service… c’est-à-dire à proximité des lieux où les gens restent stationnés le plus longtemps.

 

212 000 bornes de recharge privées

L’Avere estime qu’il y a 212 000 bornes de recharge privées en France. Les bornes de recharge pour véhicules électriques privées représentent l’essentiel du parc de bornes de recharge en France. D’après l’Avere, plus de 90% des recharges de véhicule électrique se font à domicile ou au travail. En effet, la recharge d’un véhicule électrique au domicile ou sur le lieu de travail constitue l’option la plus pratique et la plus économique pour les usagers.

Et avec désormais plus de 200 000 véhicules électriques en circulation en France et les ventes qui augmentent chaque année, la croissance du nombre de bornes de recharge privées est déjà fortement alimentée.

 

7 véhicules électriques pour un point de charge public en France

L’Union européenne préconise un ratio de 1 borne de recharge pour 10 véhicules électriques. Avec près de 28000 bornes de recharge publiques en France, on compte 1 borne pour 7 véhicules ! Ainsi, même si le nombre de véhicules électriques en circulation en France est déjà important, il y a suffisamment de bornes de recharge publiques pour faire face à la demande.

Le nombre de bornes de recharge ouvertes au public continue d’augmenter. Ce réseau devrait continuer à pouvoir approvisionner tous les véhicules électriques en circulation. Les investissements de l’Etat, des collectivités locales et du secteur privé permettront ainsi a priori d’assurer la recharge au quotidien et de répondre aux besoins de déplacement de ceux qui roulent à l’électrique.

 

100 000 bornes publiques d’ici 2022 (objectif fixé par le gouvernement)

Le gouvernement s’est fixé un objectif de 100 000 bornes de recharge électrique accessibles au public en France d’ici 2022.

Le développement des bornes de recharge publiques est une condition essentielle au décollage du marché des véhicules électriques. En effet, si l’autonomie des véhicules électriques a largement progressé ces dernières années, les automobilistes demandent encore à être rassurés sur ce point, notamment pour les longs trajets.

Or, on compte déjà plus de 200 stations équipées en bornes de recharge rapide sur autoroute. Ainsi, avec un point de recharge rapide tous les 70 km au minimum, rouler sur de longues distances n’est plus vraiment un problème en France. C’est d’autant plus le cas que ces bornes de recharge rapide permettent de récupérer jusqu’à 80% d’autonomie en seulement 20-30 minutes, c’est-à-dire le temps d’une pause !

 

13 700 nouvelles bornes de recharge financées par l’aide ADVENIR (objectif d’installation)

A l’occasion du lancement du site je-roule-en-electrique.fr en octobre 2019, le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire a annoncé la reconduction du programme ADVENIR jusqu’en 2023. L’objectif actuellement fixé est de financer l’installation de 13 700 nouvelles bornes de recharge avant la fin 2020. L’aide ADVENIR permet notamment de financer les travaux d’installation d’une borne de recharge en copropriété, à hauteur de 50% pour les particuliers. Ce programme de financement permet d’aider à lever les freins au développement de la mobilité électrique en France, en facilitant l’accès à une solution de recharge à domicile ou sur le lieu de travail.

En effet, hormis le dynamisme des ventes de véhicules électriques, le soutien des pouvoirs publics continue aussi de porter le développement du parc de bornes de recharge privées. Ce soutien passe notamment par la simplification des procédures en copropriété avec la loi d’orientation des mobilités, et par la mise en place de nombreuses aides et avantages fiscaux.

 

9% de bornes de recharge rapide sur l’ensemble du parc accessible au public en France

9% des points de charge accessibles au public sont des points de charge rapide (puissance supérieure à 24 kW), d’après l’Avere. Ceux-ci sont principalement situés le long des autoroutes, et permettent de récupérer 80% d’autonomie le temps d’une pause, c’est-à-dire en seulement 20 à 30 minutes ! De plus, ce nombre de bornes de charge rapide continue d’augmenter. Des réseaux de recharge rapide voire très rapide (puissance jusqu’à 150 kW) tels que celui du consortium Ionity, se, déploient dans toute l’Europe , et la qualité de service s’améliore constamment.

Par ailleurs, la recharge accélérée (puissance comprise entre 14 et 22 kW) représente 64% du parc de bornes de recharge publiques.

Consultez notre article sur la recharge rapide

 

48 TWh consommés au maximum par les véhicules électriques en 2035

Les différents scénarios convergent tous pour s’accorder sur le fait que le nombre de véhicules électriques devrait fortement augmenter dans les prochaines années. Ils pourraient représenter un tiers du parc automobile français en 2025 ! Cela implique de nouveaux enjeux, à savoir notamment l’augmentation de la quantité d’énergie électrique nécessaire pour faire rouler tous ces véhicules électriques.

Afin d’évaluer l’impact du développement massif du véhicule électrique sur le système électrique, RTE a réalisé une étude, Les enjeux du développement de l’électromobilité pour le système électrique, publiée en mai 2019. D’après cette dernière, la consommation en électricité des véhicules électriques ne devrait pas dépasser 48 TWh, ce qui représente 10% de la consommation française. Ainsi, le système électrique français pourrait absorber sans difficulté ce surplus, et il n’y a pas de risque d’approvisionnement.

Il faut en effet rappeler que la recharge d’un véhicule électrique ne nécessite pas plus de puissance qu’un chauffe-eau ! De plus, en pilotant la recharge et en rechargeant de nuit, on est en mesure de lisser les consommations d’électricité, c’est-à-dire de faire des économies d’énergie et de réduire les coûts pour l’utilisateur. Le vehicle to grid permet d’ailleurs, avec un système de recharge intelligent, d’utiliser les batteries des voitures électriques pour stocker l’électricité issue des énergies renouvelables et lisser la production.