Vous résidez en copropriété ? Vous avez un véhicule électrique ou vous songez à en acquérir un ? Mais les solutions de borne de recharge en copropriété restent encore un mystère pour vous ? Éclaircissons tout cela ensemble !

Recharger sa voiture électrique en copropriété

Recharger sa voiture électrique à domicile s’avère être l’option la plus pratique et la plus économique au quotidien. En effet, la recharge de voiture en copropriété s’effectue la plupart du temps pendant la nuit en heures creuses, sur des plages horaires longues et sur du temps masqué. Avec une borne de recharge en copropriété, plus besoin d’aller « faire le plein » ! Il suffit simplement de prendre l’habitude de brancher son véhicule électrique à chaque fois que l’on rentre chez soi.

En pavillon, la recharge est très simple. Vous pouvez directement brancher votre voiture électrique sur une prise domestique ou bien faire appel à un électricien pour installer une borne de recharge en copropriété (aussi appelée wallbox) dans votre garage. Vos consommations seront directement reportées sur votre facture d’électricité. Attention toutefois à vérifier que la puissance souscrite au niveau de votre compteur est suffisante.

L’installation d’une borne de recharge en copropriété sur votre place de parking suscite davantage de complexité puisqu’elle doit faire l’objet d’une validation en Assemblée Générale. C’est pourquoi Zeplug a créé une offre spécifique pour adresser les différents enjeux de la recharge en copropriété : en installant un nouveau compteur à son nom, dédié à la recharge des voitures électriques, Zeplug évite le branchement sur les parties communes et les problèmes de surconsommation et de refacturation que cela génère au niveau de la copropriété et du syndic. Une fois la solution validée en AG, chacun (propriétaire ou locataire) peut décider quand il le souhaite de l’installation d’un point de charge sur son emplacement de parking sans avoir à le refaire valider en AG. Grâce à Zeplug, déjà plus de 20 000 personnes peuvent bénéficier de ce service dans plus de 200 copropriétés réparties dans toute la France !

Le droit à la prise : une solution de recharge individuelle

Depuis le décret n°2011-873 du 25 juillet 2011, il existe un droit à la prise qui donne la possibilité à tout utilisateur de véhicule électrique (propriétaire ou locataire) de réaliser une demande d’installation à ses frais d’un point de recharge sur sa place de stationnement en le raccordant au compteur des parties communes.

Pour exercer ce droit, la demande doit être réalisée par lettre recommandée avec accusé de réception adressée au syndic de la copropriété. Ce courrier devra contenir le devis d’un électricien détaillant les travaux à entreprendre, et un plan ou un schéma des travaux. Pour les locataires, cette demande doit être adressée au propriétaire avec copie au syndic.

La copropriété a six mois pour s’opposer à une demande de droit à la prise. Trois motifs d’opposition peuvent être invoqués :

  • Mise en danger de la copropriété : Dans ce cas, le syndic doit saisir le tribunal d’instance et entamer une procédure judiciaire.
  • Volonté de mise en place d’une solution collective de recharge de véhicules électriques
  • Existence d’une solution collective de recharge dans la copropriété

En l’absence d’opposition dans un délai de 6 mois, l’exercice du droit à la prise sera notifié en Assemblée Générale de copropriété et le demandeur pourra procéder aux travaux. Une fois l’installation réalisée, l’utilisateur devra réaliser le relevé de ses consommations et les transmettre au syndic pour refacturation et remboursement des frais avancés par la copropriété.

Recharge de voiture en copropriété : les solutions collectives

Si le droit à la prise est pertinent dans les petites copropriétés, il rencontre pourtant rapidement des limites dans les plus grandes copropriétés :

  • Le nombre de branchement sur les parties communes est limité. Les compteurs des parties communes n’ayant pas été dimensionnés pour accueillir la recharge de véhicules électriques, les branchements seront généralement limités à deux ou trois bornes de recharge et nécessiteront à terme des évolutions de l’infrastructure électrique coûteuses pour la copropriété.
  • Pour une installation sécurisée, une étude de charge doit être réalisée sur les colonnes montantes. En effet, les colonnes montantes ne sont pas toujours aux normes ou n’ont pas toujours la réserve de puissance nécessaire. Pour le savoir, une étude préalable doit être réalisée ce qui est rare lors des installations individuelles car coûteux.
  • Le branchement sur les parties communes implique du temps de gestion pour les syndics (suivi des consommations et refacturation).

Enfin, il s’agit d’une solution individuelle. Ce qui signifie que chaque demande doit faire l’objet d’une nouvelle démarche. Ainsi, il est souvent plus pertinent d’opter pour une solution collective qui règlera le sujet de la recharge une bonne fois pour toutes.

La solution de recharge en copropriété pour véhicules électriques proposée par Zeplug apporte une réponse à l’ensemble des contraintes liées aux installations individuelles sur les parties communes. Zeplug installe à ses frais un nouveau compteur, indépendant des parties communes et dédié à la recharge des voitures et scooters électriques. Ainsi, cela ne génère aucun frais pour la copropriété ni de gestion pour le syndic, tout en garantissant un système sécurisé et évolutif qui permettra de faire face à toutes les demandes futures. Les bornes de recharge sont installées et opérées par Zeplug au fur et à mesure des demandes sur les emplacements des copropriétaires (ou locataires) qui le souhaitent.

En résumé, le choix de la solution qui convient le mieux à votre copropriété dépend avant tout de la configuration de votre parking et du nombre potentiel d’utilisateurs de véhicules électriques. Si le sujet de la recharge peut vous sembler encore marginal dans votre copropriété, mieux vaut l’anticiper afin d’en garantir le développement en toute sérénité !

Recharger sa voiture électrique en entreprise

Comme le domicile, le lieu de travail est un des endroits où un véhicule reste le plus longtemps stationné. Si vous n’avez pas de parking chez vous, bénéficier d’une borne de recharge dans votre entreprise peut donc être une véritable alternative. D’autant que depuis 2010, des obligations de pré-équipement pour les parkings d’entreprises ont été mises en place et renforcées par l’arrêté du 13 juillet 20161.

Pour les immeubles existants à usage tertiaire dont le permis de construire a été déposé avant le 1er janvier 2012, disposant d’un parking clos et couvert destiné aux salariés, un équipement en point de charge doit être prévu pour2:
– 10% des places des parkings de plus de 20 places dans les aires urbaines de plus de 50 000 habitants
– 5% des places des parkings de plus de 40 places dans les autres cas

Pour les immeubles neufs à usage tertiaire ou industriel, l’entreprise doit prévoir le pré-équipement, c’est-à-dire les raccordements nécessaires à l’installation d’un point de charge, de3 :
– 10% des places de stationnement pour un parking de moins de 40 places
– 20% des places de stationnement pour un parking de plus de 40 places

De plus, les installations faites au-delà de ces obligations légales peuvent bénéficier du programme ADVENIR et d’un financement à hauteur de 40%. Parlez-en à votre employeur !

Recharger sa voiture électrique sur autoroute et sur la voie publique

Comme évoqué en introduction, les points de recharge sur la voie publique se multiplient. Si la recharge sur les bornes publiques est souvent plus coûteuse, elle constitue une bonne solution d’à point lors de vos déplacements ou de longs trajets.

Pour les longs trajets, un réseau de 200 stations de bornes de recharge rapide sur autoroutes est recensé par l’AFSA, garantissant un point de recharge tous les 70km. Ces stations de recharge rapide permettent de recharger 80% de la batterie en moins de 30 minutes. Elles sont majoritairement opérées par Sodetrel (filiale d’EDF, accessibles via un pass), Tesla (accès gratuit réservé aux propriétaires de Tesla) et dans certaines stations essence et grandes surfaces. Par ailleurs, les constructeurs BMW, Mercedes-Benz, Ford, Audi, Porsche et Volkswagen ont annoncé en Novembre 2017 la création du réseau Ionity, une co-entreprise vouée à construire le 1er réseau de bornes de recharge ultra-rapide (350 kW) en Europe avec un objectif de 400 bornes d’ici à 2020.

Pour la recharge d’à point en ville, de nombreux opérateurs de recharge existent. Si le prix de la première heure de recharge est en principe attractif, les heures suivantes deviennent souvent plus coûteuses. Ces bornes sont généralement accessibles par des badges délivrés par chaque opérateur. Afin d’éviter de multiplier le nombre de badges et d’abonnements, des acteurs tels que NewMotion ou Chargemap ont créé des pass donnant accès à un ensemble de réseaux de recharge dans toute l’Europe.

Recharger sa voiture dans les lieux publics

Enfin, sachez que de plus en plus d’hôtels, restaurants et centres commerciaux équipent leurs parkings avec des bornes de recharge. Ils sont d’ailleurs soumis aux règles de pré-équipements et d’équipements des sites tertiaires. La recharge y est le plus souvent gratuite, s’inscrivant dans une stratégie d’acquisition clients. Le constructeur Tesla a d’ailleurs mis à disposition de ses clients une carte des établissements équipés de ses bornes de recharge.

En résumé, que ce soit chez vous, au travail ou lors de vos déplacements, vous devriez donc toujours trouver où recharger votre voiture électrique !

Arrêté du 13 juillet 2016 portant sur l’application des articles R111-14-2 à R111-14-5 du Code de la construction et de l’habitation
2 Article R136-1 du Code de la construction et de l’habitation
3 Article R111-14-3 du Code de la construction et de l’habitation