Si le passage au véhicule électrique est souvent motivé par ses aspects écologiques et économiques, le confort de conduite est un réel atout pour tous les utilisateurs et les bénéfices tels que la diminution du stress au volant et des taux d’accidentologie font déjà l’objet de plusieurs études probantes.

Essayer une voiture électrique, est-ce l’adopter ?

Selon une étude réalisée par Nissan, le véhicule électrique enregistre un taux de satisfaction de 93% chez ses utilisateurs. Le silence, l’impression de glisser sur le bitume sans résistance et la facilité de conduite ont conquis les utilisateurs. Si l’absence de bruit au volant est l’aspect le plus apprécié par les utilisateurs, le plaisir de conduire arrive en seconde place. Ainsi, le véhicule électrique permet aux automobilistes de retrouver le plaisir de la conduite aujourd’hui un peu perdu, comme en témoigne un récent article du Monde « Heureux comme un propriétaire de véhicule électrique ». En effet, qui n’apprécie pas une voiture sans vibrations, silencieuse, sans à-coups et avec une accélération au démarrage plus puissante que la majorité des autres véhicules, offrant un véritable confort d’utilisation ?

Un facteur de réduction du stress

Le confort de conduite unique offert par les véhicules électriques a un impact direct sur la réduction du stress au volant. C’est ce qu’a pu démontrer l’étude du Dr Duncan Williams de l’Université de York menée sur des chauffeurs de taxis londoniens. Cette étude a permis de confirmer la réduction du stress perçue par les chauffeurs au travers de multiples facteurs qualitatifs, en particulier l’absence de bruit, ainsi qu’au travers d’indicateurs mesurés tels que le rythme cardiaque des chauffeurs, qui se réduit au volant de véhicules électriques. Etant donné le temps passé par les chauffeurs au volant de leur véhicule, cette diminution du stress observée a un impact direct sur l’amélioration de la qualité de vie des chauffeurs.

Et ce n’est pas la constatation d’une étude isolée, la sérénité sécurisante et apaisante du véhicule électrique avait également été soulignée dans l’étude réalisée par Bemobi (« Pour un futur [simple] du véhicule électrique »).

Des véhicules plus sûrs ?

Une association belge, AMPERes.be a mené une enquête en collaboration avec des assurances et des entreprises de locations de véhicules électriques notamment. Selon la cofondatrice d’Inspeer, une start-up d’assurances collaboratives interrogée dans le cadre de l’étude, les conducteurs changent de comportement lorsqu’ils passent au véhicule électrique. Une réduction des incivilités, des comportements moins dangereux ainsi qu’une réduction des accélérations intempestives ont été observées au volant de voitures électriques.

Cette réduction du risque d’accident ainsi que l’absence des émissions de CO2 des véhicules électriques expliquent les coûts d’assurances moins élevés d’environ 30% en moyenne par rapport aux véhicules thermiques.

 

Pour beaucoup, essayer le véhicule électrique, c’est en effet l’adopter. Les électromobiliens en témoignent, ils ne souhaitent pas revenir à un véhicule thermique. De quoi donner envie d’embarquer dans une de ces voitures pour expérimenter un confort et un environnement moins stressant sur la route !