Le 3 avril dernier, la Direction Générale de l’Energie et du Climat a publié au Journal Officiel le décret autorisant le Rétrofit. Cette technique visant à transformer un véhicule thermique en véhicule électrique permet d’offrir une seconde vie à sa vieille voiture.

Comment fonctionne le Rétrofit et surtout, comment est-il réglementé en France ? Zeplug vous explique tout.

 

Comment transformer une voiture diesel ou essence en voiture électrique ?

Le Rétrofit électrique c’est quoi ?

Le Rétrofit qui signifie « Rénover » en anglais consiste à transformer une voiture thermique en une voiture électrique. Le principe est de remplacer le moteur thermique essence ou diesel de son véhicule par une batterie de véhicule électrique. Le Rétrofit permet de s’assurer une transition vers la mobilité électrique tout en sauvant son vieux véhicule thermique de la casse.

Quelles voitures peut-on rétrofiter ?

Le Rétrofit concerne les véhicules suivants :

  • Catégorie M: Les voitures particulières et les utilitaires légers
  • Catégorie N:  Les camions, bus et autocars
  • Catégorie L: Deux et trois-roues motorisés

Le Rétrofit s’applique à tous les véhicules immatriculés en France depuis plus de 5 ans. L’ancienneté est réduite à 3 ans pour les véhicules de catégorie L. Des modèles de voitures plus récents peuvent également être transformés si le fabricant du dispositif de conversion a reçu un accord de la part du constructeur automobile. En revanche, les véhicules en carte grise de collection et les engins agricoles ne peuvent pas faire l’objet d’une conversion à l’électrique.

 

Combien coûte le Rétrofit ?

Le Rétrofit reste aujourd’hui une pratique qui coûte chère. En effet, le coût de la transformation d’une voiture thermique en voiture électrique débute à 8 000 € pour une petite batterie de 75 km d’autonomie et peut monter jusqu’à plus de 50 000 €. La fourchette moyenne des prix du Rétrofit se situe tout de même entre 15 000 € et 20 000 €, soit presque le prix d’une voiture électrique neuve après déduction des différentes aides.

Que dit la loi sur le Rétrofit ?

Qui peut Rétrofiter un véhicule thermique ?

Transformer une voiture thermique en voiture électrique ne peut pas être effectué par n’importe qui. N’envisagez donc pas d’installer un moteur électrique sur votre voiture essence ou diesel vous-même. En effet, selon l’article 3-4 de l’arrêté de 13 mars 2020, seul un installateur habilité par un fabricant de dispositifs de conversion, et utilisant un dispositif de conversion homologué, peut installer le nouveaux moteur électrique sur le véhicule thermique. Autrement dit, il faut se rendre chez un professionnel agréé pour pouvoir Rétrofiter une voiture.

 

Quelles sont les règles à respecter ?

La conversion d’un véhicule thermique en véhicule électrique est soumise à certaines règles définies par l’ arrêté du 13 mars 2020 relatif aux conditions de transformation des véhicules à motorisation thermique en motorisation électrique à batterie ou à pile à combustible. Il n’est, en effet, pas possible de modifier son véhicule comme bon nous semble.

L’installateur homologué doit respecter les points suivants :

  • Batterie : le rétrofit électrique est possible avec une alimentation du moteur provenant d’une batterie de traction ou d’une pile à combustible hydrogène.
  • Dimensions du véhicule : Les dimensions du véhicule de base ne doivent pas être modifiées par la transformation.
  • Moteur : la puissance du nouveau moteur électrique doit être comprise entre 65% et 100% de la puissance d’origine du moteur du véhicule thermique transformé.
  • Poids du véhicule : le poids de la voiture rétrofitée ne doit pas varier de plus de 20% après transformation.

 

Quelles sont les aides accordées au Rétrofit ?

La prime à la conversion Rétrofit 

Depuis le 1er juin 2020 et les annonces du plan de relance automobile, la prime à la conversion s’applique également au Rétrofit électrique. Les personnes souhaitant installer un moteur électrique sur leur ancienne voiture peuvent, en effet, bénéficier de la prime à la conversion pour un montant maximal de 5 000 €.

Les conditions d’éligibilité à la prime Rétrofit sont les suivantes :

  • Personne majeure domiciliée en France
  • Transformation du moteur thermique de son véhicule en moteur électrique à batterie ou à pile à combustible effectuée par un professionnel habilité
  • Véhicule acquis depuis au moins 1 an
  • Ne vendre le véhicule dans les 6 mois suivant son achat ni avant d’avoir parcouru au moins 6 000 km

Les aides régionales pour le Rétrofit

  • Île de France : Les professionnels (PME et TPE) résidants dans la région Île de France peuvent bénéficier d’une aide au Rétrofit d’une valeur de 2500 €. La mise en place d’une aide à destination des particuliers sera votée au mois d’octobre 2020.
  • Grenoble-Alpes Métropole :  Les habitants de la métropole de Grenoble peuvent bénéficier d’une aide au Rétrofit de 7200 € pour les particuliers et 6 000 € pour les entreprises de moins de 250 salariés.

 

Pour résumer, le Rétrofit est la solution idéale pour ceux qui souhaitent réduire leurs émissions de CO2 sans avoir à changer de véhicule. Néanmoins cette pratique reste encore marginale et en plus de son prix élevé, l’autonomie du véhicule transformé restera toujours en dessous de celle d’une voiture électrique classique. En effet, les véhicules rétrofités affichent en moyenne une autonomie réelle de 80 km.

 

Vous êtes tout de même tentés par l’électrification de votre voiture thermique ? Zeplug propose des solutions de recharge pour voiture électrique sans frais pour la copropriété et sans gestion pour le syndic.