Retour au blog

Les préjugés sur la voiture électrique : démêler le vrai du faux

Comprendre la voiture électrique. On vous explique tout sur l'impact que la voiture électrique aura sur nos vies quotidiennes dans les prochaines années.
Par Arthur-Evan Chevé 6 min
Voiture électrique branchée par un cordon de recharge dans un parking extérieur
Aujourd’hui, la voiture électrique est au centre de la transition écologique. De ce fait, elle est au cœur de nombreux débats en France. On vous explique tout afin de mieux comprendre l’impact qu’elle va avoir sur notre vie quotidienne dans les prochaines années.

Préjugé 1 : la voiture électrique coûte trop cher !

Non, pas besoin de se ruiner pour rouler en voiture électrique ! Certes, les voitures électriques ou hybrides rechargeables coûtent généralement plus chères que les voitures thermiques à l’achat.

Mais acheter une voiture électrique est surtout un investissement sur le long terme. En effet, les coûts d’usage de ces voitures comme l’entretien et la recharge permettent de faire de vraies économies sur le long terme. Les voitures électriques nécessitent moins d’entretien et donc moins de dépenses qu’une voiture thermique. De plus, le coût de la recharge diviserait par 3 le prix d’un plein sans pilotage et par 5 avec.

L’état met en place des aides financières pour faciliter la transition à la voiture électrique comme la prime à la conversion ou le bonus écologique.

Enfin, le prix des voitures électriques est en baisse constante. Celui-ci devrait même être inférieur à celui des véhicules thermiques à partir de 2025 pour les utilitaires légers. Cette baisse s’explique par les progrès techniques notamment des batteries et les volumes de production de plus en plus importants.

Préjugé 2 : l’autonomie des véhicules électriques est insuffisante

L’autonomie d’une voiture électrique varie de 150 km à 600 km en fonction du modèle du véhicule et donc de la capacité de sa batterie. Il est vrai qu’avec une voiture thermique, un plein d’essence permet de faire aux alentours de 500, voire 600 kilomètres. Le niveau d’autonomie moyen d’une voiture électrique est donc inférieur. Cependant, aujourd’hui, 77% des Français roulent moins de 100km/jour. L’autonomie des véhicules électriques est donc suffisante pour la plupart des trajets quotidiens. 

En septembre 2023, la France comptait environ 1 444 610 véhicules électriques ou hybrides rechargeables en circulation pour seulement 109 846 bornes de recharge publiques. Pour répondre à l’électrification du parc automobile français, il faut donc accélérer le maillage du territoire en termes de bornes de recharge aussi bien au domicile, qu’en entreprise et que sur la voie publique. Selon une étude de Tera consultant, en suivant la tendance actuelle de l’évolution du parc automobile français, en 2030, 7,5M de bornes seront nécessaires pour répondre à l’essor du véhicule électrique.

La recharge à domicile et en entreprise :

Ce type de recharge progresse rapidement. Les acteurs se multiplient pour proposer des solutions de recharge aux usagers. C’est le cas de Zeplug, qui propose une solution de recharge collective en copropriété sans frais pour la copropriété et sans gestion pour le syndic. Depuis notre création en 2014, Zeplug a été validé dans plus de 4 000 copropriétés et 3 000 sont en cours de validation. Cela signifie que nous pourrions bientôt proposer notre solution de recharge sur plus de 700 000 places de parking à domicile. 

La recharge sur la voie publique :

En 2023, 110 000 bornes de recharge ont été installées sur la voie publique. Le gouvernement vise plus de 400 000 bornes publiques d’ici 2030. L’installation de bornes de recharge rapide est également une priorité sur la voie publique. En effet, elle permet de recharger jusqu’à 80% de la batterie du véhicule en 20 minutes. Le gouvernement en fait une priorité afin de répondre aux besoins des usagers. 

Les solutions de recharge vont se multiplier et permettre aux usagers de recharger leur voiture sans problème. 

Préjugé 3 : Une voiture électrique est plus polluante qu’une voiture thermique

On entend souvent que les véhicules électriques sont plus polluants que les voitures thermiques notamment à cause de la production des batteries. Cependant, il est nécessaire d’analyser son impact sur tout le cycle de vie de la voiture. Il faut considérer les émissions de CO2 de sa fabrication à son utilisation, jusqu’à la fin de sa vie.

Selon Transport & Environnement, les émissions de CO2 d’un véhicule électrique français seraient aujourd’hui au minimum divisées par 4 par rapport à celles d’un véhicule thermique. Ce chiffre va encore être réduit d’ici 2030 en prenant en compte l’ensemble du cycle de vie de la voiture.

De manière générale, c’est lors de sa fabrication et de celle de sa batterie que la voiture électrique émet le plus de CO2. Elle émet, à ce moment-là, 30% de plus par rapport aux voitures thermiques. Mais la grande différence est dans son utilisation : lorsque vous roulez, les émissions de CO2 sont très faibles, voire inexistantes comparées aux voitures thermiques. Par exemple, lorsque vous faites 100 km pour vous rendre en Bretagne : 

  • Avec une voiture thermique, vous émettrez environ 12,5kg de CO2 (pour une moyenne de 6 L/100km)
  • Avec une voiture électrique rechargée, la consommation réelle d’une voiture électrique est généralement comprise entre 14 et 25 kWh pour 100 kilomètres. Cela peut correspondre à une émission de CO2 d’environ 1,19kg.

Préjugé 4 : Il n’y aura pas assez d’électricité pour recharger toutes les voitures électriques

Selon RTE & l’Avère France, l’essor du véhicule électrique consommera seulement 10% de l’électricité produite en France. Cela n’impacterait pas le réseau électrique français même lors des pics de consommation comme le soir ou lors des périodes de forts déplacements. Les systèmes de pilotage de recharge permettent aux usagers d’optimiser la recharge de leurs véhicules. Il existe d’ailleurs deux systèmes de pilotage de recharge différents :

  • le pilotage simple permettant aux véhicules électriques de se recharger lors des heures creuses.
  • le pilotage dynamique permettant de déclencher la recharge en fonction des prix de l’électricité ou des besoins de l’usager. 

Ces deux dispositifs permettent de diviser par deux le coût du développement de la mobilité électrique sur le système électrique.

De plus, de nouvelles technologies se développent comme le vehicle-to-grid. Les batteries sont utilisées pour stocker de l’énergie lors des périodes où la production est à faible coût. L’énergie sera ensuite réinjecter sur le réseau par la suite. 

L’ensemble de ces solutions permet de garantir la suffisance énergétique. Cela sera indispensable avec toutes les voitures électriques qui arriveront très prochainement dans le parc automobile français.

Préjugé 5 : Les batteries des véhicules électriques ne sont pas assez recyclables

Les batteries des voitures électriques sont composées de plastiques, solvants et de composants électroniques. Leur fabrication nécessite également des métaux dont certains se rarifient, comme le cuivre, le nickel, le lithium, etc. Le recyclage de batterie est donc un enjeu considérable. 

Depuis 2006, l’Europe impose le recyclage de 50 % du poids total des batteries. Aujourd’hui, seulement deux usines en France recyclent jusqu’à 80% des batteries et le projet ReLieVie souhaite recycler 100% des batteries d’ici 2025. Les matières premières recyclées servent ensuite dans d’autres industries. Par exemple, dans la fabrication des lames de couteaux de cuisine ou des disques de frein des TGV. Par ailleurs, elles sont également utilisées dans la fabrication de nouvelles batteries pour les voitures électriques.

D’ici 2035, la capacité de recyclage des batteries en Europe devrait passer de 15 000 tonnes aujourd’hui à 700 000 tonnes. De plus, les matériaux recyclés aideront à la fabrication des nouvelles batteries. En effet, ils contribueront à produire plus 1/5 du lithium et du nickel, et 65% du cobalt. La deuxième bonne nouvelle, c’est qu’au cours de la prochaine décennie, et grâce aux avancées technologiques l’utilisation de lithium diminuera de moitié, de cobalt de plus de 3/4 et le nickel de 1/5.

Les plus consultés

Comment électrifier votre flotte automobile d’entreprise ?

Si vous hésitez encore à électrifier votre flotte automobile d’entreprise, sachez qu’en 2030, 70% des véhicules renouvelés de celle-ci devront être propres. Autant anticiper cette problématique dès aujourd’hui ! Pour vous aider dans cette démarche, nous vous avons rédigé un guide qui détaille les étapes à suivre. Définition des besoins, réglementations à suivre ou encore choix d’un prestataire… découvrez tout ce que vous devez savoir pour électrifier votre flotte automobile d’entreprise.

Comment recharger sa voiture électrique à Toulouse ?

Contrairement à d’autres villes françaises, à Toulouse, la ZFE ou Zone à Faibles Émissions est déjà une réalité depuis l’automne 2021. À terme en 2024, seuls les véhicules certifiés Crit’air 2,1 ou les véhicules électriques et à hydrogène seront autorisés à circuler dans la zone. Si vous résidez dans la métropole toulousaine, passer à l’électrique va rapidement devenir une nécessité plutôt qu'un luxe. Mais alors, comment recharger sa voiture électrique à Toulouse ? Dans cet article, nous vous proposons les différentes solutions dont vous disposez.
[[ title ]]
01.Ma borne
[[form.Terminal=='2,2'? 'Prise' : 'Borne']] [[form.Terminal]] kW [[ price_terminal|formatNumber ]] € Modifier mon choix
02.Mon abonnement
Forfait [[ index_to_mega[selected_mega-1] ]] MWh Au réel Sans abonnement [[(form.Offer=='real_time'?price_real_time:price_flat_fee)|formatNumber]] €/mois Modifier mon choix
03.Ma demande
Quel est votre type de véhicule ?
Combien de kilomètres parcourez-vous ?
[[ range.KmTotal.min ]] km [[ range.KmTotal.max ]] km
Précédent
Recommandé pour vous
Puissance du point de charge Prise 2,2 kW Vitesse de rechargement 15 km/h(1)
Prix de revient net 1249 €(2)
Recommandé pour vous
Puissance du point de charge Borne 3,7 kW Vitesse de rechargement 25 km/h(1)
Prix de revient net 649 €(2)
Recommandé pour vous
Puissance du point de charge Borne 7,4 kW Vitesse de rechargement 50 km/h(1)
Prix de revient net 799 €(2)
Recommandé pour vous
Puissance du point de charge Borne 11 kW Vitesse de rechargement 75 km/h(1)
Prix de revient net 1859 €(2)
Recommandé pour vous
Puissance du point de charge Borne 22 kW Vitesse de rechargement 150 km/h(1)
Prix de revient net 2459 €(2)
1. Estimations faites sur la base d’une consommation de 14kWh/100km. 2. Prix de revient net TTC après déduction (i) de l’aide ADVENIR d’un montant de 600€ pour les bornes 3.7kW et 7.4kW sous réserve d’éligibilité, (ii) du crédit d’impôt de 500€ réservé aux bornes (voir conditions sur le site www.impots.gouv.fr) et (iii) de la remise exceptionnelle de 100€ sur les bornes 3,7kW, 7,4kW et 11kW pour tout client, offre valable jusqu’au 30/06/2024 sous réserve d’éligibilité. TVA au taux réduit de 5.5%, sous réserve d’éligibilité. Le bénéfice de l’aide ADVENIR est soumis aux conditions d’éligibilité définies par le programme ADVENIR. En cas de modification des conditions d’éligibilité, du montant ou de la disparition de l’aide ADVENIR, Zeplug se réserve le droit d’imputer le montant lié à toute modification de l’aide sur le prix de revient net de la borne.
Précédent
Logo Zeplug Eco en format png

Au réel

Prix mensuel de
4.90 €(1) 4.90 €(1) 6.90 €(1) 16.90 €(1) 36.90 €(1)
et électricité à partir de 0.17€/kWh(2) et électricité à partir de 0.17€/kWh(2) et électricité à partir de 0.17€/kWh(2) et électricité à partir de 0.17€/kWh(2) et électricité à partir de 0.17€/kWh(2)
Coût de l'électricité mensuel estimé [[elec_budget_per_month]] €/mois(3) Je choisis cette offre
Détails de l'offre
  • Aucune durée d’engagement
    Offre sans engagement, résiliable sans frais
  • Espace client
  • Avance et récupération de l’aide ADVENIR
    Zeplug s’occupe de l’avance et de la récupération de l’aide Advenir pour tous ses clients.
  • Maintenance et assistance technique standard
  • Electricité verte
    L’électricité utilisée pour la recharge est garantie 100% d’origine renouvelable verte (certificats provenant de France ou d’Europe).
  • Assistance + : +5€/mois
    Inclut une Assistance Maintien de Mobilité d’AXA, une assistance technique sous 48h, assistance téléphonique et extension de la garantie de la borne à la durée du contrat.
Logo Zeplug en format png

Au forfait

Prix mensuel de
[[price_flat_fee|formatNumber]] €(1)
avec l'électricité à toute heure incluse
Forfait d'électricité annuel [[ index_to_mega[selected_mega-1] ]] MWh(4) Je choisis cette offre
Détails de l'offre
  • Aucune durée d’engagement
    Offre sans engagement, résiliable sans frais.
  • Espace client
  • Avance et récupération de l’aide ADVENIR
    Zeplug s’occupe de l’avance et de la récupération de l’aide Advenir pour tous ses clients.
  • Maintenance et assistance technique standard
  • Electricité verte
    L’électricité utilisée pour la recharge est garantie 100% d’origine renouvelable (certificats France ou Europe).
  • Assistance +
    Inclut une Assistance Maintien de Mobilité d’AXA, une assistance technique sous 48h, assistance téléphonique et extension de la garantie de la borne à la durée du contrat.
Économies réalisées pour l’abonnement au réel(5) [[save_real_time]] € / mois
Économies réalisées pour l’abonnement au forfait(5) [[save_flat_fee]] € / mois
Vous souhaitez prendre une borne sans abonnement ? Aucun souci. Vous installez votre borne maintenant et vous souscrirez votre abonnement plus tard. Je préfère cette option
Vous souhaitez prendre une borne sans abonnement ?
En choisissant de prendre un abonnement plus tard, vous ne pourrez pas bénéficier de l'aide ADVENIR sur votre borne de recharge. Le prix évoluera donc en conséquence. 

Besoin d’aide pour bien choisir ?

En tant que locataire, est-ce que je peux souscrire à un contrat d'abonnement chez Zeplug ?
Oui, le statut de l’utilisateur n’a pas d’importance pour Zeplug. En revanche, il faut que ce soit le propriétaire de la place de parking qui en fasse la demande au syndic. De plus, si un locataire abonné au service Zeplug ne paye pas, le propriétaire ne sera pas inquiété car le contrat est passé uniquement avec l’utilisateur.
Quel est le meilleur moment pour recharger son véhicule ?
Vous pouvez recharger votre véhicule électrique dès lors que votre véhicule est stationné. Afin de réduire votre impact sur l’environnement et votre facture, nous vous recommandons de favoriser la recharge en heures creuses
Quelle est la différence entre l'abonnement au réel et au forfait ?
L'abonnement au forfait est sans engagement et tout compris (électricité incluse) comprenant l’accès au service, la maintenance, l’assistance technique, une assurance Maintien Mobilité d'AXA et un forfait d'électricité déterminé en fonction du kilométrage annuel de l’utilisateur. 
L'abonnement au réel (Zeplug Eco) est aussi sans engagement avec un abonnement mensuel fixe comprenant l’accès au service, la maintenance et l’assistance technique, et l'électricité facturée au réel de la consommation.  
1. Prix mensuel de l’abonnement en fonction de la borne sélectionnée précédemment, après déduction de la remise Ze Passe à l’Electrique applicable pour tout nouveau client Zeplug d’un montant de 8€/mois pendant les 6 premiers mois - Offre valable jusqu’au 31/12/2024. 2. 0,17€ kWh correspond au tarif appliqué par Zeplug pour une recharge en heures creuses, bénéficiant du bouclier tarifaire pour l'électricité, conformément au droit en vigueur, notamment la loi n°2023-1322 du 29 décembre 2023. 3. Coût de l'électricité mensuel estimé pour une consommation à 0.17€ / kWh en heures creuses, estimation se fondant sur les données communiquées par l'Utilisateur ainsi que sur la puissance de la borne sélectionnée au point (1) 4. Forfait d'électricité annuel recommandé se fondant sur les données communiquées par l'Utilisateur ainsi que sur la puissance de la borne sélectionnée au point (1) 5. Montant des économies mensuelles réalisées par l'Utilisateur, correspondant à la différence du prix mensuel de l'abonnement au réel hors électricité ou au forfait avec une capacité de recharge indiqué au point (1), par rapport au coût d'utilisation d'un véhicule thermique de même catégorie et pour le même nombre de kilomètres parcourus par mois ou par an, estimation se fondant sur les données communiquées par l'Utilisateur ainsi que sur les prix moyens mensuels de vente ou de détail en métropole - supercarburant - sans plomb 95 (1) litre - Identifiant INSEE 000849411 en vigueur lors de la réalisation de l'estimation (valeur de 1,89 en mars 2024).
J’envoie ma demande
Nous vous invitons à compléter le formulaire ci-dessous pour être recontacté par l'un de nos conseillers.
1/3Vos coordonnées Modifier
2/3Votre adresse Modifier
3/3Votre syndic
3. Prix mensuel de l’abonnement au réel pour une prise ou une borne à la puissance choisie par le client hors électricité, après déduction de la remise « Ze Passe à l’Electrique » applicable pour tout nouveau client Zeplug d’un montant de 8€ mois pendant les 6 premiers mois à compter de la souscription (soit 4,90€ pour une prise 2.2 kW ou pour une borne 3.7 kW ou soit 6,90€ pour une borne 7.4 kW au titre des 6 premiers mois d’abonnement) - Offre valable jusqu’au 31/12/2024 4. 0,17€ kWh correspond au tarif appliqué par Zeplug pour une recharge en heures creuses, bénéficiant du bouclier tarifaire pour l'électricité, conformément au droit en vigueur, notamment la loi n°2023-1322 du 29 décembre 2023 
illustration
Merci pour votre confiance !
Un conseiller vous recontactera rapidement pour finaliser votre abonnement.
Faire une estimation